Şenler, une héroïne turque peu connue.

Originaire de Chypre, Sule Yüksel Senler est née en Turquie en 1938. À 14 ans, elle a dû arrêter ses études pour travailler en tant que couturière. 

À partir de l’âge de 21 ans, Senler commence à écrire plusieurs ouvrages et travaille comme journaliste. Elle n’était à ce moment-là nullement intéressée par l’islam, car elle vivait dans une Turquie laïciste entièrement occidentalisée où l’éducation islamique était interdite. Senler avait grandi dans une famille laïcisée et n’avait qu’un seul frère qui pratiquait la religion. 

En 1965, Senler — alors 27 ans — apprend à mieux connaitre sa religion et décide de faire la prière et de mettre le hijab. Ce fut une décision très courageuse, car les femmes voilées étaient exclues de toute participation à l’éducation et au  travail.

LA PREMIÈRE JOURNALISTE VOILÉE EN TURQUIE

Senler était maintenant la première journaliste voilée en Turquie et utilisait sa plateforme pour défendre la cause des femmes voilées. En 1967, l’Union des Femmes turques pose plainte contre Senler après la publication d’un article dans le journal « Yeni Istiklal » où elle disait qu’il était obligatoire pour la femme musulmane de se voiler

Durant les années 60 et 70, elle visite différentes villes turques pour y tenir des conférences aux femmes sur le voile en islam. Un grand nombre de ses suiveurs la prennent comme exemple et portent le hijab

Senler dérangeait profondément les autorités laïcardes turques pour qui le port du voile était un crime. Après une conférence de Senler dans la Faculté de langue, histoire et géographie à Ankara en 1971, le président turc Cevdet Sunay réagit en s’exclamant ; « Ceux qui ont contribué à l’augmentation du port du voile dans la rue seront punis. »

Senler répond avec une lettre au président laïciste en disant qu’il devait se repentir à Allah et s’excuser à la nation. Le président ordonne alors l’arrestation de Senler qui était alors hospitalisée. Or, plusieurs médecins de l’hôpital où elle se trouvait l’aident à s’enfuir. Senler souffrait beaucoup de tuberculose et finit par se rendre un mois plus tard. Elle passe au tribunal et est emprisonnée durant 9 mois.

Une fois sortie de prison, elle continue à écrire des articles et des livres ainsi qu’à animer des conférences pour défendre le port du voile. Malgré son emprisonnement et sa maladie sévère, elle n’a jamais abandonné son combat.

Avant-hier le 28 aout, Senler est décédée à l’âge de 81 ans. Qu’Allah lui accorde le Firdaws1)Source Arrested for Hijab: Who was Sule Yüksel Senler?, Ilmfeed.


Les dessous du principe de neutralité (2e partie)

Dans l’article précédent, il a été clarifié comment la laïcité française, sous

En savoir plus

Les dessous du principe de neutralité

La récente affaire de Halima ((Halima est une secrétaire en université à

En savoir plus

Ibn Sina, le COVID-19 et les mesures de confinement

Il ne faut pas avoir peur de la maladie, mais éviter tout

En savoir plus

Des drapeaux arabes dans la manifestation de Génération Identitaire ?

La manifestation antimusulmane du 17 novembre organisée par le groupuscule fasciste Generation

En savoir plus

Le privilège blanc, deuxième angle mort de l’islamophobie française

[Suite de la 1e partie «Les angles morts de l’islamophobie française»] Des

En savoir plus

Les angles morts de l’islamophobie française

L’affaire Thuram a mis au grand jour le racisme institutionnalisé et latent

En savoir plus

Notes:   [ + ]

1. Source Arrested for Hijab: Who was Sule Yüksel Senler?, Ilmfeed

author-avatar

Chercheur à l'Observatoire des Islamologues de France

Aucune réponse A "Şenler, une héroïne turque peu connue."

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publié