Le rappeur Beanie Sigel se convertit à l’islam et lance un message à ses fans

Le rappeur américain Beanie Sigel a annoncé qu’il s’est converti à l’islam et qu’il se nomme désormais Sabri. En l’an 2000, Sigel avait sorti son premier album qui devient alors un « grand succès ». Dans les années qui suivent, le chanteur tourne de nombreux clips, joue dans plusieurs films et sort encore six albums dont un sera nommé pour le Grammy Award. Durant sa carrière, Sigel travaille avec d’autres rappeurs (dont Jay-Z, 50 Cent, Kanye West, R. Kelly, Kevin Hart, Memphis Bleek) avec lesquels il donne des concerts ou compose des morceaux de musique. 

En 2011, le rappeur de Philadelphie entame une recherche spirituelle et joint la secte raciste de la « Nation of Islam » qui n’a de l’islam que son nom. Il continue à s’instruire et découvre finalement quels sont les vrais enseignements de la religion musulmane. À l’instar de Malcolm X et de Mohammed Ali, il quitte la « Nation of Islam » et devient un musulman sunnite

Il y a un peu plus de deux semaines, après un long silence de plusieurs années Beanie Sigel s’est à nouveau adressé à ses fans et a répondu en direct à leurs questions. Voici quelques-unes de ses réponses.

Avant sa conversion à l’islam, Beanie Sigel avait sorti plusieurs d’albums, joué dans plusieurs films et travaillé avec des rappeurs tels que Jay-Z, 50 Cent, Kanye West, R. Kelly, Kevin Hart et Memphis Bleek.

LA CHUTE...

Dans une question assez impertinente, un de ses fans lui dit : « On veut savoir ce qui a fait chuter Beanie Sigel ? » L’ex-rappeur ne se laisse pas emporter et répond calmement : 

quote-left

C’est d’abord Allah Ta’ala (qui m’a sauvé). Puis ce sont ma femme et mes enfants qui m’ont fait “chuter”. C’est parce que j’ai assumé mes responsabilités que j’ai “chuté”. Tous les membres de ma famille sont aujourd’hui des êtres responsables. Voilà ce qui m’a fait “chuter”. Aujourd’hui, je m’assure que je prends bien soin des membres de ma famille. Je dois éduquer mes fils afin qu’ils deviennent des hommes. Voilà ce qui m’a fait chuter…

Les propos de Sabri démontrent qu’il est devenu un musulman conscient qui encourage les membres de sa communauté à s’instruire et à étudier l’islam. Il appelle ses suiveurs à se réveiller et à devenir sérieux dans la vie. Sabri répond à un de ses fans qui demande où ont disparu les « belles femmes » de l’époque en disant qu’il ne court plus après les femmes, qu’il est marié et qu’il fait aujourd’hui ses cinq prières quotidiennes : 'Vous avez besoin de vous entourer de personnes plus âgées et sages qui ont de la science au lieu de vous laisser éduquer par la télé et les smartphones. C’est vraiment déplorable. Comment laissez-vous un appareil électronique éduquer vos enfants ? Vous ne pouvez pas laisser un appareil éduquer votre enfant…'

Après une recherche spirituelle, Beanie Sigel se convertit à l’islam et découvre les vrais enseignements de la religion musulmane. Il prend aujourd’hui soin d’éduquer ses enfants.

Sabri a bien saisi l’importance de l’acquisition de la science islamique et comprend que la religion est intimement liée à l’enseignement et au bon comportement :

quote-left

Commencez par vous sauver vous-même et votre famille de l’enfer en les éduquant, en montrant le bon comportement et en accomplissant de bonnes œuvres. Aujourd’hui, nous avons ‘des musulmans du vendredi’ et ‘des musulmans du Ramadan’. Il faut vraiment que nous étudiions notre religion. Nous devons lire le Coran et les Hadiths et le Tafsir afin de comprendre pourquoi ces versets ont été révélés…

« AVANT, J’ÉTAIS VOTRE HÉROS »

Sabri a saisi que la musique est incompatible avec une pratique sérieuse et sincère de la religion. Un des plus grands Jihads pour lui est aujourd’hui de s’éloigner de la musique :

quote-left

Je ne fais plus de musique, car je sais aujourd’hui avec certitude que la musique est haram. Même avant que j’entame mes études je savais déjà au fond de moi que la musique était illicite. Mais à ce moment-là, je réfléchissais comme un enfant et je m’en moquais complètement... La musique joue avec ton cœur et influe (négativement) tes émotions. Voilà donc mon combat… Je demande aux musulmans qui m’aiment de faire des invocations pour moi et de demander à Allah d’enlever la passion de la musique de mon cœur

Beanie Sigel — ici en photo avec Jay Z, Freeway et Kanye West — a entièrement abandonné la musique et est aujourd’hui persuadé de son caractère illicite.

Beaucoup de ses fans sont clairement intrigués par sa nouvelle façon de vivre. Sabri essaye de les conscientiser en les rappelant la réalité de cette vie-basse : 'Je suis aujourd’hui musulman et je demande à Allah de me guider vers le droit chemin qui a été parcouru par l’ensemble des prophètes… Une chose est sûre, un jour des gens creuseront un trou qui sera notre tombe. Et une fois entré là-dedans, il sera trop tard. C’est pourquoi il faut qu'on se réveille tous et qu'on comprenne ce qu’il se passe réellement… Cette vie n’est pas un jeu, il s’agit ici de choses sérieuses…'

Un des fans demande à Beanie Sigel pourquoi il n’est plus la personne qu’il était avant. Sabri répond avec beaucoup de tact :

quote-left

Pourquoi voudrais-je être la personne que j’étais avant ? Regardez, une chose est sûre, vous ne pouvez pas mentir à l’homme que vous voyez dans le miroir. Vous pouvez avoir le plus grand nombre de suiveurs sur Instagram, mais vous ne pourrez jamais mentir à l’homme qui se trouve dans le miroir. Pourquoi voudrais-je être la personne que j’étais auparavant ? Dans le passé, rappelez-vous, vous étiez tous en train de m’écouter alors que je donnais des concerts dans lesquels vous étiez en train de crier et de vous défouler. Quand je buvais l’alcool et que je portais des UZI’s (NDT un pistolet-mitrailleur), j’étais votre héros. Pourtant, à ce moment-là, j’étais uniquement en train de vous diriger vers votre destruction. Réfléchissez, il est temps que vous vous réveilliez. Certes, je peux vous dire ce qu’est la vérité, mais je ne peux pas vous la faire accepter…1

ALLONS-NOUS ENCORE LES SUIVRE ?

Le conseil de Beanie Sigel à ses fans s’adresse aussi à beaucoup d’entre nous. En tant qu’adolescents musulmans d’Europe, nous avons souvent été influencés par la culture afro-américaine

Eh oui, à l’instar d’une génération perdue, nous étions tombés sous le charme de rappeurs et de gangsters à l’autre bout de l’Atlantique que nous imitions parfois aveuglément. Quand ils portaient casquettes, baggys et bijoux bling-bling, on suivait leur « sounna ». Lorsqu’ils prônaient la violence dans leurs films, beaucoup des nôtres firent de même. Et quand ils dénigraient les mères dans leurs chansons de rap, certains répétaient les mêmes immondes grossièretés.

Prière en plein air de frères à Philadelphie, la ville de Beanie Sigel.

Tout ça parce qu’on ne nous avait jamais enseigné qui étaient nos vrais modèles. Ceux-ci vivaient certes à une autre époque, mais ont toujours des héritiers qui, au-delà de la Méditerranée, se trouvent bien plus proches de nous que les « gangsta rappers » de Los Angeles et New York.

Cependant, la situation semble aujourd’hui s’inverser et de plus en plus d’Afro-Américains se convertissent à l’islam. Tout comme nous, ils ont compris qu’ils n’ont jamais réellement eu l’opportunité d’étudier leur histoire et de s’approprier l’héritage culturel et religieux de leurs ancêtres. Après des siècles d’esclavage physique et mental, ils commencent enfin à suivre ceux qui méritent réellement d’être suivis…

Alors cette fois-ci, sans la musique, les fusils et les bling-bling, allons-nous les suivre aussi ? 

Si nous étions prêts à les imiter dans tout ce qui est haram, pourquoi ne pas les suivre dans ce qui est halal… ?

Prière de rue dans le Hood à Brooklyn, New York.

Des détenus américains convertis à l’islam font leur prière dans la prison de Youngstown, Ohio (USA).



ARTICLES RECENTS:

Enlevés du continent africain, l’histoire des esclaves musulmans en Amérique (1re partie)
Selon la base de données du « Trans-Atlantic Slave Trade », 12,5 millions Africains ont été kidnappés entre 1525 et 1866 et[...]
Non Macron, nos ancêtres musulmans ne sont pas venus combattre par amour de la France
Dans son discours du 11 novembre pour le centenaire de l’Armistice de 1918, Emmanuel Macron a pris un moment pour[...]
L’imam Bin Badis et la petite fourmi, une leçon pour les musulmans d’aujourd’hui
Lorsque les armées du prophète Suleyman étaient arrivées à la Vallée des Fourmis, une fourmi ordonna aux autres d’entrer dans[...]
Questions-Réponses avec les lecteurs d’un journal hollandais (3e partie)
Dans cette troisième partie des questions-réponses, le débat porte sur la conception erronée de la musulmane opprimée, la propagande islamophobe,[...]
Remettre en question les idées des Lumières pour combattre le racisme culturel
Professeure de philosophie à l’université de Nijmegen aux Pays-Bas, Anya Topolski analyse les ressemblances entre le racisme nazi et l’islamophobie[...]
Lorsqu’un musulman pratiquant répond aux questions des lecteurs d’un journal hollandais (2e partie)
Aux Pays-Bas, le journal « De Correspondent » a souhaité briser les préjugés et les amalgames véhiculés par les grands médias sur[...]

Notes:

  1. Tous les propos de Beanie Sigel sont pris de cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=PAs-B43F7js

author-avatar

Chercheur à l'Observatoire des Islamologues de France

Aucune réponse A "Le rappeur Beanie Sigel se convertit à l’islam et lance un message à ses fans"

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publié