Les Premières Photos Couleur de la Palestine

Depuis 1948, la Palestine subit l'occupation brutale de l’IDF (Tsahal), l’organisation terroriste la plus vaste et la plus organisée du Moyen-Orient. Après le don de l’ONU des terres palestiniennes aux sionistes, ces derniers ont mené une politique coloniale en massacrant des milliers d'innocents, en expulsant des millions de familles de leurs maisons et, last but not least, en détruisant la culture et l'identité d'un peuple entier. Pour comprendre l’ampleur de cet ethnocide (génocide culturel), il suffit de contempler les premières photographies de la Palestine qui datent de la fin du XIXe siècle.

Ce qui suit est une série de photos prises durant les années 1890 de plusieurs villes et villages au Moyen-Orient (Palestine, Syrie, Egypte, Liban). Les photos qui furent à l’origine en noir et blanc, ont été colorées de façon manuelle par la société allemande Photoglob Zurich AG qui a développé une technique (Photochrom) permettant de colorer les anciens négatifs photographiques.

Bâb al-Khalîl (Porte de Jaffa) à al-Quds (Jérusalem). Notez l’enseigne de la société Thomas Cook qui, en organisant des excursions touristiques au Moyen-Orient, a aussi transporté du matériel militaire pour le colon britannique en Égypte.

Le lac de Tibériade (Bouhayra Tabariya) est mentionné dans plusieurs Hadiths prophétiques. Le lac est tombé sous occupation coloniale en 1948.

Photo de gauche: Certains historiens estiment que le Chêne de Mambré (Bukuuta Ibrahim), situé dans la plaine de Mambré à al-Khalîl (Hébron), a plus de deux mille ans. La plaine de Mambré est mentionnée dans la Bible (Genèse 13:18) et est tombée sous occupation en 1967.

Photo de droite: Bâb al-Âsbât (la porte des Lions) est la porte qui donne sur la façade Est de la muraille de la Vieille Ville de Jérusalem, face au mont des Oliviers. Le nom de la porte fut donné par Souleyman le Magnifique en 1538 lors de la construction des murailles actuelles.


Arihâ (Jéricho), en Palestine, est considérée par plusieurs archéologues comme la ville la plus ancienne au monde. Elle a été habitée de façon non interrompue depuis plus de 11 000 ans. C’est aussi la ville la plus basse du monde avec une altitude proche de -240 m.

La ville de Yaafa (Jaffa) a subi des massacres commis par les Anglais ainsi que par les sionistes. Le 17 juin 1936, 1500 soldats britanniques envahissent Jaffa et font exploser des centaines de maisons de l’est à l’ouest de la ville.

Baab Dimachq (Porte de Damas), une des portes de la ville de Jérusalem, une ville qui sera plus tard envahie par des juifs ashkénazes originaires d’Europe et sépharades originaires d’Espagne, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Photo de gauche: Du haut de l’église du Rédempteur dans la vielle ville de Jérusalem, on peut voir les quatre quartiers (musulman, juif, arménien et chrétien). Quatre communautés qui vivaient en paix et liberté avant l'arrivée de l'occupant sioniste.

Photo de droite: Tarîq al-Âlâm (le Chemin de la Souffrance) est une rue dans l’ancien quartier de Jérusalem. Selon les chrétiens, c’est le chemin que Issa (Jésus, ‘aleyhi assalâm) aurait emprunté avant sa prétendue « crucifixion ». Aujourd’hui, de plus en plus de familles palestiniennes se font expulser de la Vieille Ville de Jérusalem.

Al-Majdal est un village palestinien en Galilée qui a été détruit par des terroristes juifs en 1948. Aujourd’hui c’est devenu une colonie juive qui s’appelle Migdal.

Durant la guerre de 1948, 50 000 Palestiniens ont été expulsés de la ville palestinienne de al-Ludd (Lod). Aujourd’hui la ville compte 74 000 colons juifs et un peu plus de mille habitants palestiniens.

Le village Palestinien de al-Nabi Samuil, situé à quelques kilomètres de la capitale palestinienne, ne compte aujourd’hui plus que 220 habitants.

Photo de gauche: Le chef d’un village Palestinien portant une Imama et un Bicht, des vêtements qui n’existent plus en Palestine, contrairement à plusieurs pays musulmans qui n’ont pas (ou peu) été colonisés.

Photo de droite: Un homme qui porte de l’eau à Jérusalem est habillé d’un turban et d’un large sirwal. Moins d’un siècle plus tard l’identité et la culture musulmane seront largement supprimées par l’occupant juif.

Dans le quartier arménien de Jérusalem, près de la porte de Jaffa, se situé l’ancienne citadelle Burj Dâwûd. Aujourd’hui, on y organise des spectacles et des concerts. Inna lillahi wa Inna ileyhi râji’un…

Marj Ibn Āmir (la vallée de Jezreella) est une grande vallée en Galilée, dans le nord de la Palestine qui fut “offert” en 1948 par l’ONU aux sionistes.

Les pyramides de Giza au début de l’occupation coloniale des Britanniques qui tenteront de réformer la société égyptienne sous l’administrateur colonial Evelyn Baring. Celui-ci considéra les musulmans comme des semi-sauvages et fit tout pour dévoiler et dévergonder la femme musulmane.

Photo de gauche: Des bergers syriens pris en photo une trentaine d’années avant l’arrivée des colons français. À partir de 1922, ces derniers mettront au pouvoir une série de 19 dictateurs qui aboliront l’enseignement islamique et importeront les lois françaises.

Photo de droite: Des bédouins à l’Est de Nahr al-Urdun (la rivière du Jourdain) qui s'écoule sur 360 km. La vallée du Jourdain est la plus basse du monde et rejoint la mer Morte à une altitude de 392 m sous le niveau des océans.

Photo de Saïda (Sidon) au Liban, un des pays du Châm les plus atteints par la conquête culturelle de l’Occident.

La ville de Sûr (Tyr) se trouve dans le sud du Liban. C’est aujourd’hui la quatrième ville la plus grande du pays et dépend largement du tourisme.

Photo de gauche: En 1890 débute la deuxième vague d’immigration juive en provenance de Russie. Ici une photo de deux jeunes filles palestiniennes à Jérusalem qui ont probablement été témoins de l’invasion des troupes britanniques et puis sionistes de leur pays.

Photo de droite: Des juifs orthodoxes à Jérusalem qui vivaient en paix sous la gouvernance musulmane à une époque où le baron Edmond de Rothschild augmenta l’implantation de colonies juives en Palestine. En 1899, Rothschild donnera ses colonies palestiniennes à la AJC, l’Association Juive de la Colonisation.

Une mosquée au Caire en Égypte, un pays qui, après l’invasion dévastatrice des Français et la colonisation britannique, n’a toujours pas réussi à se rétablir...


Facilitez la publication de futurs articles du blog « Histoire d’Islam » ainsi que des recherches du site « www.islamologies-de-france.com » en soutenant l’Observatoire des Islamologues de France :

FAIRE UN DON



Depuis 1948, les Palestiniens subissent une occupation brutale des sionistes qui ont détruit leur culture et leur identité. Pour comprendre l’ampleur de cet ethnocide, il suffit de contempler les premières images de la Palestine.

author-avatar

Chercheur à l'Observatoire des Islamologues de France

1 réponse A "Les Premières Photos Couleur de la Palestine"

  • comment-avatar
    AZIRI Tahar 22 mai 2017 (23 h 37 min)

    On a beaucoup parlé de la sauvagerie sioniste.On en parlera encore et ce jusqu’à la fin des temps.
    Mais, a-t-on parlé assez de la passivité, de la trahison, de la compromission….. des musulmans ?
    je n’en suis pas si sûr …
    Cordialement.

    View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié